Nos formations faisant l’objet d’un dépôt à France Compétences.

Sélectionner un onglet ci-contre pour obtenir plus d’informations.

GÉRER ET COORDONNER LES ACTIONS FACE A UNE SITUATION D'URGENCE

Public visé

Manager, membre de l’encadrement, chef d’équipe confrontés à des situations exceptionnelles à traiter en faisant preuve de méthode.

Prérequis

Avoir suivi une formation incendie d’au moins 2 heures les 6 derniers mois

Être titulaire d’un certificat de secourisme

 

Objectifs de la formation

Cette formation a pour but de rendre les managers plus compétents dans la gestion des situations d’urgence. Ces situations d’urgence peuvent être de différentes natures comme :

 

  • Violence physique ou verbale
  • Accident du travail
  • Menace terroriste
  • Début d’incendie
  • Conflits entre personnes
  • Menaces diverses

En développant ces compétences auprès des managers, les situations de crise sont ainsi mieux gérées et par conséquence, les collaborateurs rassurés se retrouvent plus efficaces dans leur reprise d’activités.

 

Compétences générales visées

  • Analyser la situation d’urgence
  • Mettre en œuvre les stratégies définies
  • Communiquer autour de la situation d’urgence
  • Gérer l’après-crise

 

Voies d’accès au parcours avec leur process opératoire (ex : entretien – dossier de candidature…)

  • Formation continue

 

Modalités d’évaluation

Mise en situation (jeu de rôle) d’un conflit interne verbale/physique ou d’une situation exceptionnelle (Incendie, d’un attentat ou d’un accident)

Durée de la pratique : 15 minutes de mise en pratique suivies de 15 minutes d’échanges avec le jury.

FORMATION : Gérer et coordonner les actions face à une situation d’urgence

 

PUBLICS & PRE-REQUIS : Managers d’équipe ayant suivi une formation incendie d’au moins 2h les 6 derniers mois et être titulaire d’un certificat de secourisme

. Vous serez alors capable de faire les choix stratégiques

NIVEAU DE LA FORMATION :

Le niveau n’est pas référencé dans le cadre de l’éducation nationale et du RNCP. Il s’agit d’une formation dans le cadre du 1° de L6313-1 du Code du Travail.

 

OBJECTIFS GENERAUX :

  • Analyser la situation d’urgence
  • Mettre en œuvre les stratégies définies
  • Communiquer autour de la situation d’urgence
  • Gérer l’après crise

 

MODALITES PEDAGOGIQUES :

En présentiel 21 heures

FORMATEUR PRÉVENTION DES RISQUES ÉLECTRIQUES

Public visé

Formateur d’entreprise ou indépendant souhaitant développer leur compétence sur le risque électrique.

Prérequis

Etre titulaire d’un diplôme ou certification en pédagogie et avoi suivi dans les 36 mois une formation sur l’habilitation électrique

 

Objectifs de la formation

  • Sensibiliser la direction et l’encadrement sur les formations, les équipements et les ouvrages électriques
  • Former les formateurs experts dans ce domaine d’intervention et les certifiés par un diplôme reconnu
  • Former les salariés sur le terrain dans le respect du protocole d’entreprise.

Vous serez capable d’encadrer la formation adaptée à l’entreprise sur les risques électriques.

Compétences générales visées

C1. Analyser la demande du commanditaire de l’action de formation en prévention des risques électriques en s’appuyant sur le cahier des charges remis (contexte, ressources, contraintes, public visé …), tout en tenant compte des évolutions en termes de réglementations et des besoins spécifiques des postes concernés par les risques électriques afin de définir des objectifs pédagogiques adaptés et opérationnels.
C2. Concevoir les séquences théoriques de l’action de formation en prévention des risques électriques, en y intégrant les connaissances techniques et réglementaires permettant aux apprenants de comprendre et connaitre l’environnement dans lequel s’exposent les risques, en lien avec leurs futures missions (norme NF C 18-510, notions élémentaires d’électricité, effets physiopathologiques du courant électrique …).
C3. Concevoir les exercices pratiques, mises en situations, jeux de rôles, de l’action de formation en prévention des risques électriques, en tenant compte le cas échéant, de la présence de personnes en situation de handicap, afin de permettre aux apprenants de s’entraîner à l’utilisation des matériels de sécurité électrique dans des conditions proches de la réalité et ainsi leur assurer une opérationnalité immédiate.
C4. Animer l’action de formation en prévention des risques électriques en utilisant des techniques d’animation et des outils pédagogiques spécifiques à ce domaine (en présentiel ou à distance), en veillant au respect des règles de sécurité lors des séquences pratiques et en accompagnant les apprenants à dépasser leurs craintes et leurs éventuels blocages lors des manipulations électriques afin de transmettre au mieux les compétences nécessaires à leurs futures missions ainsi que les gestes et comportements à adopter par rapport au risque électrique.
C5. Réaliser les évaluations des apprenants autant sur leurs connaissances réglementaires que sur leurs mises en pratique, en identifiant les points forts et axes d’améliorations de chacun et en s’assurant de l’atteinte des objectifs pédagogiques préalablement fixés, afin d’assurer à l’entreprise de la réelle efficacité de ses collaborateurs en termes de prévention des risques électriques et clôturer l’action de formation dans des conditions où les retours sur investissement sont vérifiés.

 

Voies d’accès au parcours avec leur process opératoire (ex : entretien – dossier de candidature…)

  • Formation continue

 

Modalités d’évaluation

Mise en situation professionnelle dans le cadre de la conception et l’animation d’une action de formation en risque électrique.

A partir d’un cahier des charges remis au candidat, celui-ci réalise une analyse du contexte de l’entreprise dans le but d’élaborer une action de formation en risque électrique adaptée aux besoins identifiés en spécifiant les conditions nécessaires à la bonne mise en place de l’action. Il propose son plan d’intervention (C1 et 2) 1 heure de préparation puis 20 minutes de restitution

Puis le candidat anime une partie de sa formation auprès d’un public joué par les autres candidats, en y intégrant des apprentissages permettant aux apprenants d’identifier la réglementation en risque électrique qui correspond aux différents types de structure et d’installation. (C3 et 4) 45 minutes de restitution

Le candidat est interrogé ensuite à l’oral sur les conditions de succès de la formation  et sur sa capacité à adapter son plan de formation en fonction des publics, de la configuration des locaux et de l’ensemble des conditions spécifiques de l’entreprise.(C5) 15 minutes à l’oral

Il propose enfin un système d’évaluation adapté permettant la validation des acquis.

FORMATION :

Concevoir, animer et évaluer une action de formation en prévention des risques électriques

 

PUBLICS & PRE-REQUIS : Formateur détenant une certification en pédagogie. 

NIVEAU DE LA FORMATION :

Le niveau n’est pas référencé dans le cadre de l’éducation nationale et du RNCP. Il s’agit d’une formation dans le cadre du 1° de L6313-1 du Code du Travail.

MODALITES PEDAGOGIQUES :

En présentiel 56 heures

EXECUTER DES GESTES DE PREMIERS SECOURS (EGPS) Formation secourisme

Public visé

Salarie d’entreprise ou en contrat d’apprentissage ou toutes personnes désireuses d’apprendre les gestes qui sauvent

Prérequis

Etre salarié d’une entreprise ou en contrat d’apprentissage.

Objectifs de la formation

La certification a pour objectif de valider la compétence exécuter les gestes de premiers secours.

La certification va permettre aux apprenants d’évoluer par le biais de mise en situation au plus proche du reel. Des gestes simples, rapides et efficaces sont enseignées avec des temps d’apprentissage. Puis des simulations, en réalité augmentée, réalité virtuelle et en réelle. Ces mises en situation peuvent se réaliser seule ou à 2 personnes sur des situations d’accident simple ou de crise avec une ou plusieurs victimes. Nous développons donc les gestes élémentaires de secours et le secourisme un peu plus tactique dans certaines situations exceptionnelles. Ces simulations et ces répétions permettent l’ancrage cérébrale de ces gestes.

Compétences générales visées

C1. Protéger les personnes exposées pendant l’accident en les sensibilisant sur la 1ere intervention en repérant

  • Les dangers
  • L’environnement
  • Les personnes exposées

afin de construire une stratégie et une méthode d’intervention pour éviter les suraccidents

C2. Faire un bilan et évaluer les détresses de la victime afin de prioriser ses agissements en utilisant la méthode adaptée à l’intervention

C3. Appliquer les gestes d’urgence à la ou aux victimes afin d’éviter l’aggravation de leur état en utilisant les ressources à disposition

C4.Donner les informations  appropriées aux secours spécialisés en utilisant le moyen de communication adapté

 

Voies d’accès au parcours avec leur process opératoire (ex : entretien – dossier de candidature…)

 

Modalités d’évaluation

En lien avec l’évaluation de la C1, 2, 3 et 4 le candidat réalisera une simulation (mise en situation) sur un cas d’accident : domestique, au travail, sur la voie publique ou en milieu périlleux

CETTE EPREUVE SERA MISE EN PLACE AVANT LA CLOTURE DE LA FORMATION

La simulation sera tirée au hasard et mise en place par le formateur pendant que l’apprenant attend à l’exterieur de la salle de formation.

Le candidat a pour objectif de réaliser la simulation avec les ressources qui lui sont à disposition (témoins, matériel, environnement…)

Durée de la pratique : 10 minutes de mise en pratique suivies de 5 minutes d’échanges avec le jury qui dégagera point fort et axe d’amélioration.

FORMATION : Gérer et coordonner les actions face à une situation d’urgence

 

NIVEAU DE LA FORMATION :

Le niveau n’est pas référencé dans le cadre de l’éducation nationale et du RNCP. Il s’agit d’une formation dans le cadre du 1° de L6313-1 du Code du Travail.

MODALITES PEDAGOGIQUES :

En présentiel 14 heures

RÉFÉRENT(E) HARCÈLEMENT SEXUEL ET PROPOS SEXISTE

Public visé

Manager, responsable prévention, membre de l’encadrement, salarié désigné compétent.

Prérequis

Etre désigné par les membres du CSE comme étant le référent de la structure.

Objectifs de la formation

Vous serez capable de mettre en place un projet de prévention, proposer des pistes d’amélioration et accompagner, orienter et informer les salariés.

Compétences générales visées

C1. Analyser la situation dans la structure en prenant en compte :

  • Le cadre légal
  • Les antécédents
  • Les acteurs de prévention identifiés
  • Les enjeux
  • ses étapes

afin de construire une stratégie et un projet de prévention adapté à la structure.

C2. Réaliser un état des lieux de l’entreprise avec des outils d’évaluation afin de proposer un projet de prévention à l’entreprise.

C3. Mobiliser les acteurs de prévention de la structure afin que le projet soit adopté.

C4.Accompagner, informer et orienter les salariés ayant subis : harcèlement et comportement sexiste

C5. Gérer et évaluer les actions de prévention mise en place dans la structure

 

Voies d’accès au parcours avec leur process opératoire (ex : entretien – dossier de candidature…)

  • Formation continue

 

Modalités d’évaluation

Questionnaire à choix multiples 30 minutes

 En lien avec l’évaluation de la C1 le candidat apportera une réponse adaptée à l’entreprise

CETTE 2eme EPREUVE SERA PREPAREE PENDANT L’INTERSESSION ( le candidat devra disposer d’au moins 14 heures de travail dans la structure soit 21 heures de formation 2+1 jours avec 6 semaines d’intersession.

Présentation d’un projet de prévention contre le harcèlement sexuel et les comportements sexistes

Le candidat a pour objectif avec les indicateurs de sa structure, les besoins, les antécédents…De présenter un projet de prévention à la direction dans le but de le faire adopter

Les besoins et les antécédents

Le candidat a pour objectif de prendre en compte les attentes et les situations passées

Les acteurs de prévention

Le candidat a pour objectif de mobiliser les différents acteurs de la structure afin de les faire adhérer.

Les proposition

Le candidat expose ses pistes d’améliorations en laissant le débat ouvert à d’autres propositions et solutions. Il définit un plan d’action avec les membres de l’encadrement

Lors de la soutenance orale, le candidat réalise le bilan de la situation vécue et préconise des solutions préventives afin d’encore mieux gérer la situation si celle-ci devait se reproduire. (en lien avec C4 et 5)  Il définit le mode de communication à mettre en place (en lien avec C3)  Durée de la pratique : 20 minutes de mise en pratique suivies de 15 minutes d’échanges avec le jury.

 

FORMATION :

Référent harcèlement sexuel et comportement sexiste.

 NIVEAU DE LA FORMATION :

Le niveau n’est pas référencé dans le cadre de l’éducation nationale et du RNCP. Il s’agit d’une formation dans le cadre du 1° de L6313-1 du Code du Travail.

MODALITES PEDAGOGIQUES :

En présentiel 21 heures 2+1 jours en intersession.

FORMATEUR EXPERT EN PRÉVENTION DES RISQUES

La formation de formateur EPRP (Expert en prévention des risques professionnels) délivrée par FIPS répond à ce besoin en compétences. Elle se positionne parfaitement dans le large spectre de la demande de formation en prévention des risques professionnels.

Expert sur le sujet, le formateur EPRP contribue à l’autonomie des entreprises en matière de prévention des risques professionnels. Sa mission est d’emmener les entreprises à une conscientisation et à adopter une démarche de prévention des risques dans sa globalité.   Son champ d’intervention lui permet d’intervenir sur la plupart des risques d’une entreprise.

Il sait créer des modules de formation adaptés aux besoins, aux types de handicpa et à la taille de l’entreprise notamment sur :  · Le risque de l’activité physique (travail statique, dynamique et manutention manuelle) · Les risques psycho-sociaux (harcèlement, Burn out, dépression, pratiques addictives…) · Le risque incendie · Le risque biologique · Le risque chimique · Le risque électrique · Le risque de chute · Les gestes de 1er secours  · Les risques environnementaux · Les risques d’attentat

Le formateur EPRP intervient en qualité de salarié d’un organisme de formation, ou pour son propre compte, au bénéfice des entreprises souhaitant la mise en place d’une démarche de prévention et la formation de ses salariés aux risques professionnels.

Il maitrise la conduite à tenir, préconise des pistes d’améliorations pour la structure, rédige son référentiel pédagogique en tenant compte des missions des salariés, anime et évalue les sessions de formation.

Il audite et conseille l’entreprise dans la gestion des risques professionnels :

Il connaît et applique le contexte réglementaire d’intervention en prévention des risques professionnels. ·

Il analyse les besoins de l’entreprise, propose des axes d’améliorations et conçoit en amont un projet de prévention adapté à la structure.  ·

Il construit des modules de formation adaptés à l’environnement en fonction des résultats de l’analyse réalisée · Il forme les apprenants sur les thématiques liées à la prévention des risques professionnels dans le cadre du programme annuel de prévention des risques professionnels prévu au 2° de l’article https://certifpro.francecompetences.fr/webapp/rncp/%3Ca%20target=« >https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072050&;;idArticle=LEGIARTI000006903317&dateTexte=&categorieLien=cid »>L. 4612-16  Il applique différentes techniques pédagogiques pour assurer les formations.

Il assure le suivi administratif des apprenants et le maintien dans leurs compétences.

Mise en situation pédagogique : Conception, présentation et animation d’une séquence pédagogique sur au choix : une formation pour les membre du CSE/CSST sur un risque identifié (ex : biologique, accueil des personnes en situation de handicap, électrique, biologique, incendie, activité physique, menace terroriste, risque psycho-sociaux, secourisme au travail, chimique…) 3 heures de préparation 1 heure de présentation et animation.

Oral avec le jury portant sur sa connaissance du cadre réglementaire de la formation santé sécurité et la justification de ses choix dans sa présentation: 15 minutes

QCM contrôle de connaissance portant sur la réglementation des risques professionnels 30 minutes

 

MAÎTRISER LES TECHNIQUES DU TATOUAGE

Cette formation à pour but de rendre compétente les personnes désireuses de créer leur propre salon de tatouage, d’obtenir les accréditations et de maîtriser les nouvelles technologies.

Exécution des protocoles de nettoyage et des consignes 
Réalisation de pièces sur peau synthétique ou organique  
Appliquer le Respect et la discrétion  
Mettre en place les EPC / EPI (équipements de protection collectifs et individuels) 
Maîtriser le dessin manuel ou informatique 
Gérer les éléments pathogènes (DASRI) 
Utilisation, entretien et reconditionnement du matériel confié
Documentations techniques 
Réglementation ministère de la santé et des sports
Application des normes d’hygiène 
Réalisation et création d’une pièce manuelle ou informatique puis mise en application sur peau synthétique : 4 heures 
Entretien professionnel sur la profession avec le jury : 20 minutes

INTEGRER LES NOTIONS DE BASE EN SECURITE INCENDIE ET ACCESSIBILITE HANDICAP A LA CONCEPTION D'UN BATIMENT

La certification s’adresse aux professionnels architectes, ingénieurs, ayant déjà acquis des connaissances de base sur les concepts  fondamentaux de la construction et le contexte réglementaire du code de la construction et de l’habitation des risques ainsi qu’un diplôme (DEA, MS, DPEA, HMONP, DSA)

C1. Analyser la demande du commanditaire de l’action de construction en s’appuyant sur le cahier des charges remis (contexte, ressources, contraintes, secteur …), tout en tenant compte des évolutions en termes de réglementations et lui apporter conseil.

C2. Concevoir un plan en respectant la réglementions des établissements recevant du public, des immeubles de grandes et de très grande hauteur et des établissements recevant des travailleurs afin d’éviter les dysfonctionnement.

C3. Utiliser les textes règlementaires et les différentes dispositions pour construire efficacement sont bâtiment, savoir naviguer dans les différents textes et fascicules de référence.

C4. Accompagner le mandataire dans une visite de la commissions de sécurité afin de répondre aux questions, justifier ces choix et les argumenter.

E1. Type d’évaluation : Soutenance orale sur la conception d’une action de construction. Le candidat apportera conseil en sécurité incendie sur la demande préalable du commanditaire en fonction du cahier des charges.

Réalisations demandées au candidat :

En amont de la soutenance orale, Il est remis au candidat un cahier des charges présentant la demande d’un commanditaire, son contexte, sa problématique, ses ressources, ses contraintes .

Il est demandé au candidat d’analyser la demande et de définir les objectifs pédagogiques et opérationnels pour sa proposition d’action de formation en risques électriques.

A partir du cahier des charges remis et des objectifs définis, le candidat conçoit son plan en tenant compte de la réglementation qui est propre au type de bâtiment et en y intégrant les moyens de secours, les dégagements, les moyens d’extinctions adaptés.

Conditions de réalisation :

Evaluation individuelle réalisée chez le certificateur 3h de préparation + 1 h de restitution

E2. Type d’évaluation : Jeu de rôle sur la simulation d’une visite de commission de sécurité joué par les membres du jury

Réalisations demandées au candidat :

A partir du plan et de la liste le candidat simule la construction final du bâtiment et réalise la visite aux sapeurs pompier en justifiant ces choix 30 minutes avec comme support le travail individuel de 3 heures.

Le candidat est interrogé, par le jury sur le système d’évaluation mis en place.

Conditions de réalisation : Evaluation individuelle réalisée chez le certificateur

E3. Type d’évaluation : QCM de 20 questions portant sur les connaissances théoriques de la réglementation incendie.

Conditions de réalisation : Evaluation individuelle réalisée chez le certificateur

 

PREREQUIS :

niveau bac + 5

  • DEA – diplôme d’Etat d’architecteLa formation dure 5 ans. Elle est dispensée dans une vingtaine d’écoles d’architectures (écoles nationales supérieures d’architecture, ESA, INSA). Liste et coordonnées des établissements disponibles sur le site du ministère de la Culture.

    Le premier cycle en 3 ans mène au diplôme d’études en architecture (DEEA) qui confère le grade de licence et ouvre sur des emplois d’employés en agence et bureaux d’études.

    Le second cycle de 2 ans mène au diplôme d’architecte (DEA) et confère le grade de master et autorise un travail d’architecte salarié ou en tant que fonctionnaire mais ne permet pas de réaliser de la maîtrise d’oeuvre.

niveau bac + 6

  • HMONP – habilitation à exercer la maîtrise d’oeuvre en son nom propre (ex architecte DPLG)
    Formation d’un an en alternance qui permet d’exercer en libéral et de s’inscrire à l’Ordre des architectes.
  • DPEA design et innovation pour l’environnement
  • DPEA scénographe
  • DPEA architecte naval
  • MS (mastère spécialisé) architecture et patrimoine contemporain (ENSAM)
  • MS (mastère spécialisé) management des projets urbains durables (ENSAM)
  • MS (mastère spécialisé) environnement de vie architecture et santé (ENSAM)

niveau bac + 7

  • DSA (diplôme de spécialisation et d’approfondissement) présentant 4 mentions ( projet urbain, maîtrise d’ouvrage, risques majeurs, patrimoine) en 18 mois ou 2 ans d’études après un DEA.

INGÉNIEUR/CONCEPTEUR PÉDAGOGIQUE

Cette formation permet à l’apprenant de comprendre et concevoir un parcours de formation. Elle a pour but de donner les outils nécessaires aux apprenants afin d’être en total autonomie pour construire : des référentiels, des déroules pédagogiques, des outils d’évaluation et de rendre ces formation éligibles.

Cette certification permettra aussi aux organismes de formations de disposer de personnes ressources afin de construire leurs actions de formation et les rendre éligibles.

Construire un référentiel métier

Construire  un référentiel de compétences

Construire un référentiel de certification

Concevoir des outils d’évaluation formative et cetificative

Construire un déroulé pédagogique de formation

Construire des supports adaptés à l’adulte

Rédiger une notice d’opportunité

 

Entretien et présentation de sa conception de formation et des référentiels 35 minutes

QROC de 40 questions avec note minimum de 14/20

Présentation orale et PowerPoint de son étude d’opportunité 20 minutes

 

Cette formation regroupe 3 blocs de compétences :

L’élaboration des différents référentiels, l’investigation et la conception de l’étude d’opportunité et la construction d’outil d’évaluation

Pour valider le diplôme le stagiaire doit assister à l’ensemble de la formation et valider les 3 épreuves. En cas d’échec à 1 ou 2 épreuves une représentation en candidat libre dans les 6 mois est possible en cas d’échec à 3 épreuves le candidat est éliminé et doit repasser l’intégralité de la formation.

Formation Prévention

L’employeur doit faire bénéficier les travailleurs dont l’activité comporte des manutentions manuelles :

  1. D’une information sur les risques qu’ils encourent lorsque les activités ne sont pas exécutées d’une manière techniquement correcte, en tenant compte des critères d’évaluation définis par l’arrêté prévu à l’article R. 231-68 ;
  2. D’une formation adéquate à la sécurité relative à l’exécution de ces opérations ; au cours de cette formation, qui doit être essentiellement à caractère pratique, les travailleurs sont instruits sur les gestes et postures à adopter pour réaliser en sécurité les manutentions manuelles.

Article R231-71 (abrogé au 1 mai 2008) du Code du TRavail